Le chêne qui avait un caillou dans la chaussure…

Il était un géant, berger de son métier, qui menait son troupeau tout près de Lentillac-du-Causse, in the Lot. Alors qu’il n’était parti que depuis un kilomètre seulement en direction de Figeac, une douleur vive au talon le contreint à s’arrêter là…
« Comment les cailloux ont-ils appris à entrer dans les chaussures mais n’ont jamais appris à en sortir ? »
Le géant, un peu gland, ne put certainement jamais répondre à cette question, car il prit racine et devint chêne. Aujourd’hui, ayant subit l’usure du temps, sa chassure a disparu, et seuls les taquins cailloux restent au pied du gros arbre, surmontés d’une cheville de 4 m de circonférence.

dscf4079.jpg dscf4086.jpg dscf4083.jpg

Il est dit que si on ne trouve pas de solution à un problème, il faut suprimer le problème. Les moutons qui viennent encore parfois rendre visite à leur vieil ami en s’abritant sous son dru feuillage l’ont bien compris, eux : ils ne portent pas de chaussures…

L’Age de Pierre ? Euh…

…Entre 3 ans et 4 ans et demi ?

dscf2330450x338.jpg

(suite…)

68 : Le pavé à l’affiche….

beaute.jpgLe pavé messager, mais en 2D…

Lors du mouvement de mai et juin 1968, dans un pays paralysé où l’information est filtrée, l’imagination veut prendre le pouvoir, et l’affiche devient un moyen de communication libre. Simples sérigraphies unicolores au graphisme épuré, au style percutant, où l’efficacité doit prévaloir : messages et revendications en quelques coups de crayons…
Le 15 mai 1968, au sein de l’Ecole des beaux-arts où l’on remet en cause l’académisme, l’art bourgeois, où l’on invite les prolétaires de Flins, des plasticiens déjà professionnels, aujourd’hui très reconnus et réunis dans le mouvement de la Jeune Peinture, créent l’« Atelier populaire », où s’affrontent les artistes du PCF et les maoistes.

Pendant plus d’un mois, des assemblées générales se réunissent quotidiennement pour discuter des thèmes et des slogans à mettre en avant. Les affiches sont réalisées le jour même, retirées gratuitement sur place la nuit, et apposées aux aurores, entre une manifestation et une émeute, pour éveiller les consciences!

dscf2244400x300.jpg dscf2247400x300.jpg dscf2251400x302.jpg dscf2249400x274.jpg

« Ce précieux legs, dont chacun est dépositaire grâce à un anonymat soigneusement préservé, constitue un patrimoine esthétique et culturel majeur du XXe siècle » : la beauté convulsive de ces affiches nous semble loin et pourtant elles sont d’une terrible actualité, car elles ont conservé toute leur force. » A votre avis, pourquoi un certain Roi de la France rêve-t-il de « liquider l’héritage de 68 »… hein ?

dscf2243copie163x400.jpgEnfin, certaines d’entre elles ont échappé à la colle et au pinceau :
Quarante ans après, le Centre de l’affiche à Toulouse prête sa collection « créé dans l’urgence » au Musée Rignault de Saint-Cirq-Lapopie, in the Lot, qui propose au public de renouer avec l’esprit de Mai 68, trait pour trait, du 22 mars au 18 mai 2008.

Ouvert tous les jours sauf le mardi
de 9 h 30 à 12 heures et de 14 h 30 à 18 heures
Entrée gratuite
Contact : 05 65 53 40 00

(suite…)

Les Pisolithes : perles des cavernes…

Les grottes sont nées des amours lentes de la roche et de l’eau : durant des centaines de milliers d’années, patiemment, les eaux phréatiques (légèrement acides) creusèrent peu à peu dans la roche calcaire, en s’infiltrant par quelques fissures, tout un réseau de puits, de tunnels et de grottes… Jusqu’à ce qu’ un jour, fatiguées, les eaux ne se calment et que les grottes se transforment en un monde de silence… à moins que…

christopheprevot400x300.jpg 08perles07400x300.jpg 08perles06400x300.jpg 08perles05400x300.jpg

Plic…ploc… L’eau est toujours là… Plic… Un filet intermittent alimente encore une vasque… Ploc… Chuuuuuuuuuutt… Dans ce nid pourtant sombre et froid sont en train de naître les joyaux d’un véritable trésor… plic… plic… De petits grains de sables sont bercés par l’eau vive dans dans les cavités de la roches. Ploc… Roulant sur eux-même, ils s’enrobent de couches concentriques minces de calcite, plic… pour grandir et former des petites billes blanches (certaines parfaitement sphériques), plic… ou des « toupies », plic… (germes qui ont tourné sur le dos), ploc… et finissent de se polir sous l’action de l’eau vive… Plic… ploc… plic-ploc… Voici les perles des cavernes : les pisolithes, plic… Ainsi, grâce à l’eau, le caillou redevient caillou… ploc!

Les pisolithes (du latin pisum, «pois»), ces étranges concrétions ressemblant tant par leur aspect que par leur mode de fabrication aux perles qui se forment dans les huîtres, sont visibles en vrai de vrai à la grotte de Pech-Merle, in the Lot, ou en photo ci-dessous:

img0006600500x376.jpg a83b1.jpg

Les autres photos ont été prises par Christophe Prevot, à la carrière souterraine de Savonnières-en-Perthois. Allez vite en voir plein d’autre toutes aussi magnifiques en cliquant ici…

Et puis pour en savoir plus sur la formation des concrétions, vous aurez le sourire en cliquant là…

 

On n’est jamais perdu quand on a des cailloux…

charlesperrault1275x432.jpg 1693, en France. Au plus fort du petit âge glaciaire, l’hiver est marqué par une famine générale. Il n’y a plus rien : ni récoltes, ni fruits, ni pif, ni cabéc’, plus de gibier dans les forêts : même les loups s’attaquent aux hommes. Le trésor épuisé par les guerres ruineuses de Louis XIV ne permet pas d’acheter du blé à l’étranger. La misère règne sur le pays. Tan tannnnn….

Quatre ans plus tard, Charles Perrault publie la première édition d’un conte faisant référence à cette grande famine : le Petit Poucet

ptipouc1.jpgBenjamin d’une fratrie de sept enfants (tout comme Charles), le Petit Poucet surprend un soir une conversation entre ses parents, alors que ses frères dorment : souffrant de la précarité de leur vie paysanne, le pauvre bûcheron et sa femme, la mort dans l’âme mais laissant toute foi aller leur pulsion animale, se résignent à perdre dans la forêt leur progéniture (les enfants étaient à l’époque les premiers sacrifiés en cas de malheur). Mais parvenant à se dégager de ce besoin primaire qu’est la faim, le marmot se munit de petits cailloux blancs qu’il laisse tomber un à un derrière lui afin de pouvoir retrouver le chemin du retour, tout comme Thésée sort du Labyrinthe grâce au fil d’Ariane….

L’intégrâle par

Le Roi des Français s’invite à Cahors…

… et il s’est invité tout seul, on est d’accord… Alors pourquoi cette visite dans notre belle cité ?

En musique ça pourrait donner ça…

- Pour aller papotter deux heures à la Préfecture sur l’avenir de nos « futurs délinquants », alors que trois classes sont menacées de fermeture dans trois de nos écoles ?
- Pour inciter notre nouveau maire à mettre à sa disposition les demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RMI, afin de leur confier des activités d’intérêt général et de les « aider » à retrouver un emploi plus que plus que précaire, et ainsi faire baisser pour les hypnotisés de TF1 les chiffres du chômage?
- Pour combler le vide de son carnet de visites officielles à l’étranger, vu qu’on passe pour des cons au yeux du monde entier et que de toutes façons, plus aucun Chef d’Etat ne veut trinquer avec un mec qui-picole-mais-sans-alcool-Hip ?
- …?

Et bien non mes zinfins, et je vous livre la réponse sans plus tarder : Le Petit-Roi-de-Nous-les-Coqs-qui-Chantons-même-les-Pieds-dans-la-Merde est venu à Cahors… prendre un bain !!!

dudufcanardbouchonbaignoire.jpgEt oui ! Spécialement pour le confort de sa Majesté, la Préfecture du Lot s’est dotée d’une superbe salle de bain, jolie, belle, bling-bling, et tout cela à vos frais, Messieurs Dames qui se levez tôt !!! Aussi, on a bien pris soin de fermer toutes les autres portes du bâtiment à clef afin qu’il ne se perde pas (véridique!), à moins que ce soit pour éviter qu’il n’aille piquer des stylos dans les bureaux…

Avec près de 70 % de sa population à gauche, l’incrust’ du Petit Roi était limite une provocation ! Et il le savait bien, le bougre, car toutes les précautions étaient prises : centre ville bouclé depuis la veille, déploiement des bleus dans toutes les ruelles, terrasses vidées, confiscation de la moindre affichette, exploration du moindre sac… même celui des mamies !!! Ben oui, il faut le savoir : forte de ses 23000 habitants, il n’en reste que la moitié sont des retraités, un quart est à l’école, l’autre travaillant plus pour gagner plus… Alors, pourquoi un tel étallage des forces de l’ordre ??? Pourquoi seulement 1000 manifestants-hippies-pro-nègres inquièteraient-il The Number One of the France au point de mobiliser près de 500 tout-bleus et de mettre en suspend l’activité économique de la ville? Pourquoi les copains se sont fait confisquer leurs banderôles, exploser leur appareil photo à coup de matraque et insulter par les C.R.S ? Et bien mes zinfins je m’en vais vous le dire : on a besoin de tranquilité pour se laver de ses pêchers… A.M.E.N. (Arrête de M’Emmerder, Nico)

Quelques photos de la journée (Grand merci à Manu…)

Tout simplement Le désert à nos portes... Figeac était là aussi Scarabées contre fourmis Bleu-Blanc-Rouge !!!

Ville morte Murfmurf yo!

Plus encore :
Témoignage par ici…

La Dépêche par

Le Lithops, la plante-caillou

burchell.jpgburchelllithops347x470.jpgDécrit pour la première fois en 1811 dans le « Catalogus geographicus » par le botaniste anglais William John Burchell (1781-1863), le Lithops (du grec lithos, pierre et opsis, apparence) est aussi appelé plante-caillou ou de pierre vivante.
Plus connu sous le nom de « jouet hottentot », ou « popo » en Afrique du Sud, ou encore parfois « plante fesses » en raison de sa forme particulière qui résulte de son adaptation aux environnements très chauds et très secs des déserts d’Afrique australe et de Namibie.

fig03354x500.jpg

Il pousse sur un sol toujours extrêmement drainant où l’humus est quasi-inexistant : dans d’anciens lits de rivières, des crevasses, sur des crêtes de montagnes … Il resiste à des conditions climatiques extrèmes (de 70°C au sol (35/40°C dans l’air) à -10°C la nuit), avec une humidité atmosphérique très faible.

lithops001500x335.jpgLes paires de feuilles charnues, dressées, de forme générale tronconique (30 à 50 mm de hauteur, 15 à 30 mm de diamètre), pratiquement sans tige, constituent leur réserve d’eau. Leur couleur est toujours assez terne, elle varie du gris au vert, au jaune ou au rouge. Leur partie supérieure aplatie ou plus ou moins bombée porte des taches ou des marbrures translucides rappelant l’aspect des pierres. Une fente médiane permet le passage du bouton floral. C’est par là qu’au printemps la plante renouvelle ses feuilles : celles-ci s’écartent pour laisser passer 2 nouvelles feuilles qui vont se nourrir du suc de ces dernières. Puis elles se ratatinent et meurent.

fig06400x400.jpgLes fleurs (2 à 4 cm de diamètre) sont souvent odorantes. Elles s’ouvrent sur des pédoncules en général très courts, dès que les jours raccourcissent de Septembre à Novembre. La floraison dure plusieurs jours, et les fleurs s’ouvrent l’après-midi et se referment le soir. Le fruit qui vient ensuite mûrit en quelques jours et renferme de nombreuses graines microscopiques. Il s’ouvre avec la pluie qui permet la dispersion des graines.

Des lithops à la maison? Facile…

(suite…)

Pensée du jour

primulaofficinalis.jpg

Un dernier coucou à Coucou….

Voici venir le mois d’Avril,
Ne te découvre pas d’un fil.
Ecoute chanter le coucou !

Voici venir le mois de Juin
C’est du bon temps pour les Bédouins,
Jécoute chanter le coucou.

Voici venir la Saint-Martin,
Adieu misère adieu chagrin,
Je n’écoute plus le coucou.

Robert Desnos

Planter des Cailloux (Syrano & la Rue Két’)

Ricochets de bloggeurs (propos recueillis sur ABC TABS)

Seb87
salut, je cherche la tablature de la chanson de la Rue Ketanou avec Syrano « planter des cailloux », si jamais quelqu’un l’a deja re-transcrite, je suis preneur !!

itrunks
Bah je la cherche aussi mais apparemment elle n’existe pas encore… J’vais essayer d’me pencher dessus… Si quelqu’un est plus doué que moi ce serait bien ! Merci à vous !

itrunks
Hop hop hop après une petite écoute, voilà pour le refrain déjà… c’est mieux que rien

pal01225x300.jpg

Dom# Mi
Il ramasse chaque jour un caillou
Fam# Dom#
et le planque dans sa poche
Fam# Dom#
il raconte qu’il s’en ira les planter
Sol#
Pour que poussent des murs
Dom#
des murs de la liberté

Il est persuadé qu’en cultivant des cailloux
Le temps sur son lit, ricoche
Il nous dit que les pierres
Elles ne sont pas névrosés
Que nous sommes ses remparts
Et repart les arroser.
Dom# : x 4 6 6 5 4
Mi : x 7 9 9 9 7
Fam# : x 9 11 11 10 9 ( ou 2 4 4 3 2 2 mais ça sonne pas pareil c’est mieux en aigu )
Sol# : 4 6 6 5 4 4

J’me penche sur l’couplet mais ça paraît moins évident, tchooo

itrunks
Non bah en fait c’est tout con…
c’est Mi Si Dom# Sol# en boucle !!!
pour les accords voir le post précédents.
Si : 7 9 9 8 7 7

PatTwo
Rien à dire, j’aurai pas fait mieux… continue comme ça!

syranoillus225x150.jpg

Merci les gars…(tous les gars, pour ne pas les nommer…)

Pour faire un bon Ricochet…

…. oubliez le pavet… (traduit en français du magazine Science et vie)

L’épreuve de forces : attraction terrestre contre poussée de l’eau…
Lorsqu’ un galet entre en contact avec l’eau, il rebondit : la force de poussée de l’eau (perpendiculaire à la surface du galet) l’emporte sur le poids du galet. Aussi, via sa composante horizontale, elle le ralentit. La gravité ne tarde pas alors à ramener le galet à l’eau, qui ricoche, ricoche… jusqu’à ce que la poussée de l’eau domine le poids du caillou!

schéma1 schema2 schéma3

galetszen.jpgChoisir un beau galet : léger, large et plat…
Cela augmente la surface de contact entre le caillou et l’eau, donc la force de poussée.

Faire tourner le caillou : stabiliser son mouvement…
Un objet qui tourne tend à conserver son axe de rotation. C’est l’effet gyroscopique. Aussi il résiste d’autant mieux aux perturbations qu’il tourne vite : il ne plonge donc pas la tête la première.

Choisir un beau galet : léger, large et plat… et ROND…
Sa rondeur accentue l’effet gyroscopique.

Faire pivoter son galet de… 20°
L’angle d’incidence magique de 20° offre au galet un maximum de chances de ricocher.

S’assouplir le poignet : plus on le lance fort, plus il doit tourner vite…
Lancer vite permet d’augmenter la force de poussée, mais une vitesse trop élevée amoindrit l’effet gyroscopique. Programmez donc votre poignet pour lancer le caillou à la vitesse de 60 km/h et ce sera parfait.

Les jeux d’enfant mènent à tout…
Ces révélations sont le résultat d’expériences réalisées par
le choix du caillouChristophe Canet, du laboratoire de physique de la matière condensée de Lyon et de son collègue Lydéric Bocquet, de l’Institut de recherche sur les phénomènes hors-équilibre de Marseille. Et oui, lancer des cailloux, ça crée des emplois… et des records : Kurt Steiner est le champion du monde de la catégorie avec 40 rebonds !!! Les vidéos montrent le record sous 2 angles différents (vidéo1 vidéo2 ) avec un ralenti (Ralenti).

1...34567

Taoundart Net |
pierredu27 |
Entrez, faites comme chez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie les animaux
| gogo
| fuller47