Rocher Gargantuesque à Saint-Rémy-sur-Creuse (86)

Gargantua est-il passé, ou pas, à Saint-Rémy ? En tout cas, ses habitants y croient… Eleonor en fait partie et si vous allez la voir sur son chemin de traverse, vous saurez pourquoi…

dscf8518.jpg

Le lieu est en effet empreint d’un certain mystère : il semblerait que la chute du rocher ait découvert l’entrée d’une grotte, profonde et sombre, point de départ d’un réseaux de couloirs noirs menant vers on ne sait où… Hum hum….

Dehors  Dedans

Dame Jocelyne, sympatique tenancière de « la Choppe », à Descartes, m’a affirmé qu’un de ces couloirs passait sous son établissement (ainsi que sous la Banque, dommage qu’ils aient condamné celui-ci…). Saint-Rémy se trouve pourtant à 3 km de là, de l’autre côté de la Creuse…. Encore une légende ???

dscf8526.jpgJ’ai ouï dire aussi que le rocher Gargantuesque (lancé depuis le chateau des Roches jusqu’au chateau de Chaloupy) aurait été dynamité pour construire en 1910 la mairie et l’école…. Cela voudrait donc dire que :
- soit j’ai eu des hallucinations et mon appareil photo aussi car nous avons réussit à flasher le spectre du dit rocher
- soit c’est un projectile lancé suite à l’explosion (et dans ce cas l’original devait être gigantesque…)
- soit ce n’est pas le bon rocher et auquel cas ce n’est pas grave c’était tout de même un chouette rocher

Dame Eleonor, voudrais-tu bien s’il te plait nous éclairer ?

Un bon gros tas de cailloux Gargantuesques par là…

Les Pisolithes : perles des cavernes…

Les grottes sont nées des amours lentes de la roche et de l’eau : durant des centaines de milliers d’années, patiemment, les eaux phréatiques (légèrement acides) creusèrent peu à peu dans la roche calcaire, en s’infiltrant par quelques fissures, tout un réseau de puits, de tunnels et de grottes… Jusqu’à ce qu’ un jour, fatiguées, les eaux ne se calment et que les grottes se transforment en un monde de silence… à moins que…

christopheprevot400x300.jpg 08perles07400x300.jpg 08perles06400x300.jpg 08perles05400x300.jpg

Plic…ploc… L’eau est toujours là… Plic… Un filet intermittent alimente encore une vasque… Ploc… Chuuuuuuuuuutt… Dans ce nid pourtant sombre et froid sont en train de naître les joyaux d’un véritable trésor… plic… plic… De petits grains de sables sont bercés par l’eau vive dans dans les cavités de la roches. Ploc… Roulant sur eux-même, ils s’enrobent de couches concentriques minces de calcite, plic… pour grandir et former des petites billes blanches (certaines parfaitement sphériques), plic… ou des « toupies », plic… (germes qui ont tourné sur le dos), ploc… et finissent de se polir sous l’action de l’eau vive… Plic… ploc… plic-ploc… Voici les perles des cavernes : les pisolithes, plic… Ainsi, grâce à l’eau, le caillou redevient caillou… ploc!

Les pisolithes (du latin pisum, «pois»), ces étranges concrétions ressemblant tant par leur aspect que par leur mode de fabrication aux perles qui se forment dans les huîtres, sont visibles en vrai de vrai à la grotte de Pech-Merle, in the Lot, ou en photo ci-dessous:

img0006600500x376.jpg a83b1.jpg

Les autres photos ont été prises par Christophe Prevot, à la carrière souterraine de Savonnières-en-Perthois. Allez vite en voir plein d’autre toutes aussi magnifiques en cliquant ici…

Et puis pour en savoir plus sur la formation des concrétions, vous aurez le sourire en cliquant là…

 

Taoundart Net |
pierredu27 |
Entrez, faites comme chez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie les animaux
| gogo
| fuller47