Les Pisolithes : perles des cavernes…

Les grottes sont nées des amours lentes de la roche et de l’eau : durant des centaines de milliers d’années, patiemment, les eaux phréatiques (légèrement acides) creusèrent peu à peu dans la roche calcaire, en s’infiltrant par quelques fissures, tout un réseau de puits, de tunnels et de grottes… Jusqu’à ce qu’ un jour, fatiguées, les eaux ne se calment et que les grottes se transforment en un monde de silence… à moins que…

christopheprevot400x300.jpg 08perles07400x300.jpg 08perles06400x300.jpg 08perles05400x300.jpg

Plic…ploc… L’eau est toujours là… Plic… Un filet intermittent alimente encore une vasque… Ploc… Chuuuuuuuuuutt… Dans ce nid pourtant sombre et froid sont en train de naître les joyaux d’un véritable trésor… plic… plic… De petits grains de sables sont bercés par l’eau vive dans dans les cavités de la roches. Ploc… Roulant sur eux-même, ils s’enrobent de couches concentriques minces de calcite, plic… pour grandir et former des petites billes blanches (certaines parfaitement sphériques), plic… ou des « toupies », plic… (germes qui ont tourné sur le dos), ploc… et finissent de se polir sous l’action de l’eau vive… Plic… ploc… plic-ploc… Voici les perles des cavernes : les pisolithes, plic… Ainsi, grâce à l’eau, le caillou redevient caillou… ploc!

Les pisolithes (du latin pisum, «pois»), ces étranges concrétions ressemblant tant par leur aspect que par leur mode de fabrication aux perles qui se forment dans les huîtres, sont visibles en vrai de vrai à la grotte de Pech-Merle, in the Lot, ou en photo ci-dessous:

img0006600500x376.jpg a83b1.jpg

Les autres photos ont été prises par Christophe Prevot, à la carrière souterraine de Savonnières-en-Perthois. Allez vite en voir plein d’autre toutes aussi magnifiques en cliquant ici…

Et puis pour en savoir plus sur la formation des concrétions, vous aurez le sourire en cliquant là…

 



La Sodalite, une « princess  » dans la poche

rgbg2.jpgDécouverte lors d’une visite officielle de Margareth d’Angleterre au Canada, la «Princess Blue» est un des pricipaux constituants du lapis-lazuli. Composée de silicate de sodium et d’aluminium (attendez de mémoire…Na…Na…Na4Si3Al3O12Cl !), allant du bleu-gris au bleu violacé, elle peut être parsemée de pyrite et peut comporter des veines blanches de calcite.
dscf1902copie400x166.jpg On trouve ce caillou sous forme massive (les cristaux sont rares) dans des roches magmatiques. Il en existe des gisements partout dans le monde : France (dans les Pyrénées et dans le Cantal), Portugal, Italie (Vésuve), Allemagne (Eifel), Roumanie, Norvège, Ukraine, Russie (Kola), Birmanie, Etats-Unis (Maine, Arkansas), Groenland, Canada (Bancroft dans l’Ontario, exploitation la plus importante), Bolivie, Brésil…

1185124363sodalite.jpg Aussi, la Sodalite incarne divers symbôles tels que :

* La protection (Afrique noire)
* Les prophètes ou les prophéties (Celtisme et Grèce)
* La gratitude filiale, rétablissement de l’ordre social (Chine et Japon)
* La perspicacité (Chrétienté)

En Lithothérapie, la Sodalite est associée au chakra du front ou du troisième oeil.

(suite…)



Le Lithops, la plante-caillou

burchell.jpgburchelllithops347x470.jpgDécrit pour la première fois en 1811 dans le « Catalogus geographicus » par le botaniste anglais William John Burchell (1781-1863), le Lithops (du grec lithos, pierre et opsis, apparence) est aussi appelé plante-caillou ou de pierre vivante.
Plus connu sous le nom de « jouet hottentot », ou « popo » en Afrique du Sud, ou encore parfois « plante fesses » en raison de sa forme particulière qui résulte de son adaptation aux environnements très chauds et très secs des déserts d’Afrique australe et de Namibie.

fig03354x500.jpg

Il pousse sur un sol toujours extrêmement drainant où l’humus est quasi-inexistant : dans d’anciens lits de rivières, des crevasses, sur des crêtes de montagnes … Il resiste à des conditions climatiques extrèmes (de 70°C au sol (35/40°C dans l’air) à -10°C la nuit), avec une humidité atmosphérique très faible.

lithops001500x335.jpgLes paires de feuilles charnues, dressées, de forme générale tronconique (30 à 50 mm de hauteur, 15 à 30 mm de diamètre), pratiquement sans tige, constituent leur réserve d’eau. Leur couleur est toujours assez terne, elle varie du gris au vert, au jaune ou au rouge. Leur partie supérieure aplatie ou plus ou moins bombée porte des taches ou des marbrures translucides rappelant l’aspect des pierres. Une fente médiane permet le passage du bouton floral. C’est par là qu’au printemps la plante renouvelle ses feuilles : celles-ci s’écartent pour laisser passer 2 nouvelles feuilles qui vont se nourrir du suc de ces dernières. Puis elles se ratatinent et meurent.

fig06400x400.jpgLes fleurs (2 à 4 cm de diamètre) sont souvent odorantes. Elles s’ouvrent sur des pédoncules en général très courts, dès que les jours raccourcissent de Septembre à Novembre. La floraison dure plusieurs jours, et les fleurs s’ouvrent l’après-midi et se referment le soir. Le fruit qui vient ensuite mûrit en quelques jours et renferme de nombreuses graines microscopiques. Il s’ouvre avec la pluie qui permet la dispersion des graines.

Des lithops à la maison? Facile…

(suite…)



Pour faire un bon Ricochet…

…. oubliez le pavet… (traduit en français du magazine Science et vie)

L’épreuve de forces : attraction terrestre contre poussée de l’eau…
Lorsqu’ un galet entre en contact avec l’eau, il rebondit : la force de poussée de l’eau (perpendiculaire à la surface du galet) l’emporte sur le poids du galet. Aussi, via sa composante horizontale, elle le ralentit. La gravité ne tarde pas alors à ramener le galet à l’eau, qui ricoche, ricoche… jusqu’à ce que la poussée de l’eau domine le poids du caillou!

schéma1 schema2 schéma3

galetszen.jpgChoisir un beau galet : léger, large et plat…
Cela augmente la surface de contact entre le caillou et l’eau, donc la force de poussée.

Faire tourner le caillou : stabiliser son mouvement…
Un objet qui tourne tend à conserver son axe de rotation. C’est l’effet gyroscopique. Aussi il résiste d’autant mieux aux perturbations qu’il tourne vite : il ne plonge donc pas la tête la première.

Choisir un beau galet : léger, large et plat… et ROND…
Sa rondeur accentue l’effet gyroscopique.

Faire pivoter son galet de… 20°
L’angle d’incidence magique de 20° offre au galet un maximum de chances de ricocher.

S’assouplir le poignet : plus on le lance fort, plus il doit tourner vite…
Lancer vite permet d’augmenter la force de poussée, mais une vitesse trop élevée amoindrit l’effet gyroscopique. Programmez donc votre poignet pour lancer le caillou à la vitesse de 60 km/h et ce sera parfait.

Les jeux d’enfant mènent à tout…
Ces révélations sont le résultat d’expériences réalisées par
le choix du caillouChristophe Canet, du laboratoire de physique de la matière condensée de Lyon et de son collègue Lydéric Bocquet, de l’Institut de recherche sur les phénomènes hors-équilibre de Marseille. Et oui, lancer des cailloux, ça crée des emplois… et des records : Kurt Steiner est le champion du monde de la catégorie avec 40 rebonds !!! Les vidéos montrent le record sous 2 angles différents (vidéo1 vidéo2 ) avec un ralenti (Ralenti).



le nombre de cailloux de la base d’un triangle…

Crotone, Grande Grèce (Italie du Sud), VIe siècle av. J.-C.

pythagore2.gifPour Théodore, entré à l’Académie depuis à peine un mois, l’idée d’étudier les nombres lui avait d’abord paru saugrenue. Son père, ingénieur et astronome réputé, lui avait surtout appris l’amour des sciences naturelles et de la philosophie. Une solide éducation lui avait ouvert les portes de l’Académie. Il avait impressionné les maître-recruteurs par ses connaissances et par sa personnalité curieuse et perspicace.

Mais, les nombres ? Ne sont ils pas les monotones instruments du commerce et de la mesure ? Quand le maître d’arithmétique avait amorcé son cours d’initiation, Théodore avait eu l’impression d’entendre un illuminé : « Dieu a organisé l’univers au moyen des nombres. Dieu est l’unité et le monde est la pluralité. Le un est le géniteur : tous les autres nombres lui doivent leur existence. L’élévation de votre esprit jusqu’à l’Union Suprême dépend de votre aptitude à comprendre les rapports numériques harmonieux dans tout ce qui existe. Tout Pythagoricien est follement épris des nombres, car tout est nombre ! »

Les cinq novices assis, à même le sol, devant l’orateur enflammé n’osaient plus croiser son regard. Le maître indifférent avait alors plongé la main sous sa tunique et, d’un geste théâtral, jeté une poignée de cailloux au sol :
« Que pouvez-vous dire de ces cailloux ? ».

(suite…)



Compter des cailloux…

Il y a 40 000 ans, nos ancêtres savaient déjà dénombrer des objets en utilisant un système à la fois simple et efficace : associer chaque élément d’une collection à dénombrer à un autre élément plus facile à manipuler. Les premières traces de dénombrement ont été découvertes sous la forme d’entailles sur des os ou des bois de renne.

1Un autre système bien pratique consistait à associer un petit caillou à chaque objet à dénombrer : autant de cailloux que d’objets… Seulement, si le lot d’objets était trop important, le nombre d’équivalents devenait à son tour ingérable. Outre les risques d’erreurs (allez entasser 1236 petits cailloux vous !), on risquait vite d’être encombré. On dut donc 2créer de nouvelles unités de comptage. Chaque fois que 10 petits cailloux étaient utilisés, on les remplaçait par un caillou plus gros ou d’une couleur ou d’une forme différente… Aussi pour 1236 objets, il suffisait d’utiliser seulement 1 gros caillou noir, 2 gros cailloux blancs, 3 petits cailloux noirs et 6 petits cailloux blancs. Ainsi, 12 cailloux peuvent en dénombrer 1236 !

(suite…)



Crayssac-les-Bains

 

Carrière Crayssac

 

Il n’est pas rare dans le Lot de trouver parmis les cailloux de nombreux fossiles et empreintes, notament des ammonites du nom de Gravesia Gravesiana. C’est un ancêtre du bigorneau persillé qui vivait dans des eaux peu profondes il y à des millions d’années…

Gravesia Gravesiana
Gravesia Gravesiana

Comment est-ce possible, me direz-vous, puisque point d’océan à l’horizon? Point d’océan aujourd’hui mais remontons 140 millions d’années en arrière… Le paysage Quercynois que nous connaissons était une immence lagune, bordure d’un océan nommé Tétys, qui recouvrait alors tout le bassin d’Aquitaine.

Carte Ptéros

A chaque marée, les sédiments déposés puis séchés au soleil écrivaient une nouvelle page de l’histoire du Jurassique :

tome 2 Encyclo du Jurassic Tome1

tome 3 Encyclo du Jurassic Tome2

tome 1 Encyclo du Jurassic Tome3

Capturant empreintes de réptiliens (tortues, lézards, crocodiles et ptérosaures…) venant se repêtre de poissons, coquillages et crustacés ou férus de bains de minuit ; mais aussi témoignant de l’exceptionnelle météo de l’époque (traces de craquelures de boue, gouttes de pluie…).

Pistes crevettes
Piste d’archaeoniscus (crevette)

ph068maincrocodile150x211.jpg
Empreinte de crocodile

Kraposaurus
Kraposaurus sur craquelures de boue du 18 janvier -138 ooo ooo avant Jean-Christophe

Le feuillet de calcaire ainsi créé fut remodelé grâce à la poussée des plaques (naissance des Pyrénées) ainsi que par un abaissement général du niveau des mers. A l’érosion en suite de creuser les paysages que nous connaissons aujourd’hui. Voila pourquoi nous nous retrouvons sensiblement à même altitude d’un sommet de colline à l’autre…

Véritable mine d’or, pardon, de calcaire, le site de Crayssac est le terrain de jeu favoris d’un bande de joyeux farfouineurs qui s’amusent chaque année à explorer les pages de cet immence volume encyclopédique de l’histoire de la Planète !

Découverte Croisée des chemins des farfouineurs

Je ne vous en dis donc pas plus mais vous invite, si vous passez par là, à aller les rencontrer….

La Plage aux Ptérosaures, site ouvert au public en été

Renseignements à l’Office du Tourisme de Catus : 05 65 20 86 40

Adresses :

agds3p.free.fr

pterosaures.free.fr

pterosaure.dr15.cnrs.fr



12

Taoundart Net |
pierredu27 |
Entrez, faites comme chez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie les animaux
| gogo
| fuller47