Le casseur de cailloux

En pèlerinage à Chartres, Charles Péguy voit un type fatigué, suant, qui casse des cailloux.
Il s’approche de lui :
 » Qu’est-ce que vous faites Monsieur ?  »
 » Vous voyez bien, je casse des cailloux, c’est dur, j’ai mal au dos, j’ai soif, j’ai faim. Je fais un sous-métier, je suis un sous homme « .

Il continue et voit un peu plus loin un autre homme qui casse les cailloux ; lui n’a pas l’air mal.
 » Monsieur, qu’est-ce que vous faites ?  »
 » Eh bien, je gagne ma vie. Je casse des cailloux, je n’ai pas trouvé d’autre métier pour nourrir ma famille, je suis bien content d’avoir celui-là « .

travailenfantafriqfsdfue.jpg

Péguy poursuit son chemin et s’approche d’un troisième casseur de cailloux, qui est souriant et radieux :  » Moi, Monsieur, dit-il, je bâtis une cathédrale. « 

Le bonheur n’est pas un état, mais une aventure. Quand on a une cathédrale dans la tête, on ne casse pas les cailloux de la même manière…



Taoundart Net |
pierredu27 |
Entrez, faites comme chez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie les animaux
| gogo
| fuller47