Caillou perdu et noeud de caillou

img5254hgfh.jpg A la pêche, lorsque le courant est trop important, on est parfois obligé de lester fortement sa ligne. Or il arrive souvent que celle-ci s’accroche et se casse, laissant des plombs pollueurs au fond de la rivière. Alors si vous vous obstinez à vouloir attraper cette belle daurade royale qui vous nargue depuis un moment, adoptez le caillou perdu, un système écologique, économique et ancestral : choisissez une quantité suffisante de préférence de forme allongée et intercalez-les sur la fin de votre de ligne. Et pour les attacher, rien de plus simple :

noeud du caillou
- ficelez le caillou choisi en l’entourant avec plusieurs tours de fil, en vous servant bien sûr de la partie de fil solide à l’usure intercalée,

– croisez les fils sur le dessus du caillou (très important pour ne pas se tromper),

– faites une petite boucle avec le fil qui va vers le bas de ligne,

– passez cette petite boucle sous le fil du corps de ligne en la plaquant à plat sur le caillou depuis le dessus vers le dessous (donc comme un nœud gansé simple, fait avec, d’une part, la boucle et, d’autre part, le corps de ligne en simple),

– avec cette boucle du bas de ligne qui dépasse, faites un deuxième nœud avec le fil simple montant du corps de ligne,

– serrez modérément comme pour un vulgaire lacet de chaussure.

Résultat :

Le caillou peut alors être suspendu à la canne par son corps de ligne en étant maintenu très solidement. En revanche, si vous tirez sur le bas de ligne comme un poisson, la boucle va se défaire entièrement de ses deux faux nœuds comme un vulgaire lacet de chaussure et le caillou “perdu” sera libéré…
C’est effectivement ce qui se passera quand un poisson mordra sur l’hameçon en bout de bas de ligne et cherchera à fuir alors que vous le tirez vers vous à la canne.
Même si vous ne ferrez pas à la touche, il y aura un auto-ferrage à cause d’un à-coup lors de la résorption de la boucle que vous pouvez faire assez ample (montage dit “de fuite”).Ainsi, lors de la prise d’un poisson, vous l’aurez en direct à la canne sans poids de lest parasite et vous pourrez mouliner jusqu’au bout du bas de ligne comme s’il n’y avait jamais eu de lest.

NB : Si vous voulez mieux sentir la touche, ou remonter le niveau du bas de ligne dans un courant, il est possible de faire un deuxième “nœud gansé” en dérivation plus haut sur le corps de ligne.

Ils parlent de cette astuce sur un forum de discussion : http://www.pecheaubar.com/punbb/viewtopic.php?id=18198



1 commentaire

  1. sauna tours 11 mars

    Coucou à tous !
    Félicitation pour le blog et vos articles.
    C’est un réel plaisir de venir vous lire régulièrement.
    Longue vie au blog :-)

Laisser un commentaire

Taoundart Net |
pierredu27 |
Entrez, faites comme chez vous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma vie les animaux
| gogo
| fuller47